Comment éviter la « duplication de contenu » accidentelle

Qu’est-ce que la « duplication de contenu » ou « duplicate content » ?

Pour rappel la « duplication de contenu » correspond à la reproduction, le plus souvent de texte, soit à l’intérieur d’un même site ou sur deux sites différents, qu’il s’agisse d’un texte complet ou partiel.

Pourquoi est-ce préoccupant ? Parce que les moteurs de recherche et Google en premier, ont la volonté de proposer des résultats qui soient les plus pertinents possibles aux internautes, et cela en favorisant les pages aux contenus uniques. Et c’est pourquoi, ces derniers temps, la chasse est ouverte pour débusquer et écarter les pages contenant de la « duplication de contenu ».

Ce phénomène pose aussi problème dans la mesure où une page dupliquée peut être davantage popularisée, donc positionnée, que ce soit sur le site en question ou au niveau externe.

Voyons d’abord où la « duplication de contenu » peut apparaître :

La duplication de contenu intrasite.

Le contenu dupliqué intrasite concerne les contenus éditoriaux d’un même site. Les cas les plus courants sont des articles qui peuvent appartenir à plusieurs rubriques ou catégories. Nous avons alors deux chemins de navigation avec deux URLs différentes pour un même contenu.

Cela peut également se produire sur un site e-Commerce où il est parfois nécessaire de créer plusieurs portes d’entrées pour un produit (catalogue, promotion, déstockage, soldes, etc.).

Il faut savoir que les fichiers (PDF, doc, pptx, etc.) sont également concernés …

Le contenu dupliqué par similarité des balises « TITLE » et « META DESCRIPTION »

En effet, c’est aussi une forme de duplication de contenu. La balise <title> d’une page étant le premier critère de pertinence pour Google, celui-ci aura du mal à favoriser les pages la même balise « TITLE ».

Le contenu dupliqué sur les sites multilingues

Certains sites contiennent une version par pays. Si plusieurs de ces pays parlent la même langue, la duplication de contenu est inévitable ! La solution la plus simple sera alors de ventiler le contenu via des noms de domaine locaux avec des introductions spécifiques.

Le contenu dupliqué sur d’autres sites

Il s’agira soit de vol de contenu, soit de site thématique que vous avez vous-même créé. L’exemple classique est le site d’une filiale ou d’un revendeur.

Solutions :

  • Dans les cas de duplication de contenu interne ou externe, des efforts de réécriture doivent être fait. La valeur de votre contenu est bien trop important.
  • l’utilisation de l’attribut rel=canonical. Celui-ci permet d’informer Google sur la source originale du contenu. Plus d’informations sur le sujet.
  • Optimiser ses en-têtes (balises « TITLE » et « META DESCRIPTION ») dans une logique de pertinence sémantique doit être un réflexe. Google Webmaster Tools donne la possibilité de vérifier la similarité des balises méta d’un site.
  • Pour éviter les problèmes de langues et de traductions, indiquer le pays cible dans Google Webmaster Tools (Configuration du site > Paramètres).

Outil pour vérifier la duplication de contenu

www.webcontentspinning.com/detection

Sanction

Un site n’est pas pénalisé parce qu’il contient du contenu dupliqué. Les pages concernées sont simplement déclassées par l’algorithme dans les pages de résultats des moteurs de recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.